L’aménagement de ses combles constitue la solution la plus économique pour gagner des surfaces supplémentaires sans avoir à déménager. Il permet aussi d’optimiser les performances thermiques de votre logement. Pour aménager vos combles en pièces habitables et gagner des mètres carrés supplémentaires, il faut modifier votre charpente, créer un plancher porteur et isoler votre toiture. Mais comment procéder ?

La charpente : comment la transformer ?

Le principe est de modifier la répartition des charges en construisant un plancher porteur et en renfermant les fermettes, avant de retirer les fameux « W ». Il ne faut cependant pas démolir votre toit. Pour isoler les combles, il faut commencer par retirer quelques éléments de couverture en partie basse de votre toiture pour avoir accès au comble par l’extérieur.

Puis, il faut construire un plancher porteur à l’aide de poutres horizontales encastrées de pignon à pignon. Il faut ensuite renforcer la charpente tout en doublant les arbalétriers de vos fermettes existantes. Il faut également installer des goussets dans leur partie haute et des potelets verticaux de reprise des charges en partie basse.

Après cela, il faut scier les fiches et contrefiches au ras du plancher. Mais vous devez conserver les entraits des fermettes d’origine. Ces derniers permettent de soutenir les plafonds de l’étage inférieur.

Quels sont les différents procédés ?

Certains professionnels utilisent des poutres-treillis solidarisées par des « V » en acier. Ces dernières sont associées à un raidisseur perpendiculaire lorsqu’elles sont posées parallèlement aux entraits des fermettes existantes. La portée de ces poutres-treillis peut atteindre 12 mètres de long pour 54 centimètres de haut. Ainsi, tout le poids de votre toiture reste réparti sur les murs périphériques de la maison.

Lire aussi   Comment réparer une fuite d'eau au niveau d'un raccord ?

D’autres installent deux poutres horizontales en lamellé-collé perpendiculairement aux entraits existants à environ 2 centimètres au-dessus de leur niveau. Cela rend indépendant le plancher tout en faisant perdre quelques centimètres de hauteur sous faîtage. Toutefois, vous gagnez en confort acoustique. Les plafonds existants qui sont soutenus par les entraits des fermettes ne subissent pas les mouvements du plancher.

Le plancher : comment est-il fait ?

Il faut poser sur la nouvelle structure porteuse des solives en bois perpendiculaires au flanc des poutres horizontales. Ces solives doivent être renforcées par des entretoises perpendiculaires. Les poutres quant à elle doivent être reposées sur des tasseaux boulonnés.

Vous pouvez fixer les solives en sous-face des poutres porteuses pour gagner de la hauteur. Si leur portée dépasse 5 mètres, il faut préférer des solives en métal. Il faut ensuite dérouler une mousse acoustique sur le solivage. Après cela, il faut poser des panneaux en aggloméré de bois rainurés de 22 millimètres d’épaisseur. Optez pour des joints de dilatation en silicone pour éviter les grincements.

Le chauffage : doit-on changer ?

Il n’est pas nécessaire de revoir à la hausse la puissance de votre chauffage si les travaux d’aménagement de vos combles améliorent l’isolation de votre logement. Vous n’avez pas non plus besoin de changer votre chauffage si ces travaux améliorent la ventilation de la maison.

Toutefois, il faut ajouter dans les nouvelles pièces des radiateurs et les raccorder au chauffage central existant. Il est également possible d’installer à un chauffage d’appoint indépendant.

Par ailleurs, si votre maison est chauffée à l’électricité, c’est l’occasion de passer à un chauffage facile à installer et moins gourmand. Vous pouvez opter pour un chauffage aérothermique avec pompe à chaleur air-air.

Laissez un commentaire